"LE BLOG IPEDIS"

Design, accessibilité numérique, nouvelles technologies… Nous partageons avec vous nos idées, notre expertise et les derniers potins de l’actu geek.

Réalité virtuelle et handicap visuel

Plusieurs publications sont parues sur la « réalité virtuelle », mais peu sur l’application que l’on peut en faire dans le domaine médical, en particulier concernant le handicap visuel.

Ce concept devenu possible grâce aux nouvelles technologies est certes prometteur, mais attention à ne pas tomber dans le fantasme !

La « réalité virtuelle » permet d’immerger un individu dans un monde ou une réalité totalement, comme son nom l’indique, virtuelle. Ceci est possible via des équipements visuels spécifiques comme des casques, à l’intérieur desquels est projeté le nouvel environnement.

Plusieurs secteurs l’utilisent : le domaine des jeux vidéo, de l’éducation, la formation (simulateurs de vol) ou encore le secteur médical, notamment pour traiter certains handicap visuels, comme l’amblyopie, par exemple.

L’amblyopie est un trouble visuel résultant d’une mauvaise transmission de l’information au cerveau, en raison d’un œil trop faible. La conséquence de ce déficit d’information est la perte de la stéréoscopie, c’est-à-dire le fait de pouvoir percevoir des objets en 3D.

Avec une rééducation appropriée et en utilisant Un jeu vidéo en réalité augmentée pour traiter l’amblyopie, des chercheurs de l’université de Californie, ont développé une méthode, certes expérimentale, mais qui permettrait d’améliorer sensiblement ce handicap.

L’idée de cette méthode est de projeter en réalité virtuelle des images claires face à l’œil plus faible, et des images foncées face à l’œil le plus fort. On parvient ainsi à faire réagir le cerveau qui va adapter l’information reçue en conséquence, corrigeant en grande partie ce trouble, en se concentrant davantage sur la zone plus claire. Je vous invite à consulter l’article du TIME, « This Virtual Reality Game Could Help Treat Lazy Eye » à ce sujet, en anglais.

Je n’ai jamais personnellement expérimenté ce type de dispositif et il m’est difficile de me prononcer sur l’efficacité de la méthode, mais pour avoir discuté avec des personnes travaillant dans les neurosciences, la « réalité augmentée » est un outil sans doute très prometteur, mais également trop récent pour avoir le recul nécessaire, quant à la guérison de certaines maladies de manière définitive.

Une autre application de cette technologie, pourrait être l’avenir, pour ne pas dire la succession, des lecteurs d’écran classiques, qui seraient alors remplacés par des « secrétaires virtuelles » (voir l’ancien article sur Les lecteurs d’écran futuristes).

Le dispositif consisterait alors à s’adresser à une machine, un peu comme à un humain. Cet automate serait capable de restituer, par exemple, n’ont plus seulement une description sonore d’un écran d’ordinateur à un non-voyant, mais autant que possible, la forme d’un élément ou d’une image comme celle d’un édifice, par exemple.

Cela peut paraitre un peu farfelu, mais des chercheurs travaillent sur le concept, à l’université de Paris VIII de St-Denis, entre autre.

L’idée de cette fameuse « secrétaire » serait d’exploiter les autres sens en dehors de la vision, tant qu’ils fonctionnent encore, bien sûr !

Ce secteur de recherche, bien que très futuriste, n’est peut-être pas si éloigné de nous que cela, et renverrait les bon vieux lecteurs d’écran à l’époque de la préhistoire informatique.

À suivre.

Posted by

Permalien

Les commentaires sont clos.